• Top 30 hebdo : 26 mai au 1er juin 1965

    Rang TITRE Salles Entrées Cumul
       1  LE CORNIAUD 69 235 081 3 040 506
       2  JOURNAL D'UNE FEMME EN BLANC 32 193 187    436 756
       3  GOLDFINGER 42 108 378 2 580 217
       4  LE GENTLEMAN DE COCODY 25   85 107    634 757
       5  WEEK-END A ZUYDCOOTE 34   77 695 2 013 033
       6  LA 317EME SECTION 20   72 763    479 774
       7  LA ROLLS-ROYCE JAUNE 20   70 784    335 546
       8  CENT BRIQUES ET DES TUILES 22   56 750    382 487
       9  JERRY CHEZ LES CINOQUES 18   50 195    334 698
     10  LE MAJORDOME 21   48 903    492 307
     11  LE GENDARME DE SAINT-TROPEZ 35   44 643 3 368 583
     12  LE DERNIER TRAIN DE GUN HILL   8   41 154 2 085 695
     13  LA SEPTIEME AUBE 20   40 768    399 097
     14  ALPHAVILLE 14   40 141    131 211
     15  LE JOUR D'APRES   3   39 607      39 607
     16  LES DEUX ORPHELINES   9   39 024      63 484
     17  ZORBA LE GREC 10   37 188    332 251
     18  PAS QUESTION LE SAMEDI 21   34 168 1 188 445
     19  PAR UN BEAU MATIN D'ETE 23   33 270    908 629
     20  PASSEPORT DIPLOMATIQUE, AGENT K8 17   30 027    225 066
     21  LES COPAINS 34   29 433 1 039 495
     22  GENGHIS KHAN   9   28 388    100 212
     23  LA BONNE OCCASE 26   26 820    594 855
     24  MAJOR DUNDEE 17   26 620    417 615
     25  PREMIERE VICTOIRE   4   26 367      62 284
     26  MATA HARI AGENT H 21 28   24 487    925 074
     27  LA FLECHE ET LE FLAMBEAU 12   23 768 4 262 550
     28  L'INVASION SECRETE   9   23 711    217 136
     29  COPLAN AGENT SECRET FX18 21   22 916    900 375
     30  FBI CONTRE L'OEILLET CHINOIS 10   21 725    138 843
     

      

     TOTAL TOP 30

     

     

    1 633 068  

     

     

    Le top 30 ne connaît pas pour l’instant pas le même plongeon que les années précédentes à pareille époque de l’année. Tant mieux. Le corniaud reste à un niveau extrêmement élevé et c’était nécessaire cette semaine car Le journal d’une femme en blanc confirme qu’il va être certainement un succès public. Le film d’Autant-Lara et ses 32 salles fait un score remarquable. Du coup, Goldfinger glisse d’un cran.

    Le dernier train de Gun Hill s’illustre en réapparaissant dans le top 30 plus de cinq ans après sa sortie. Est-ce un effet Anthony Quinn ? Le western affiche un cumul au-delà des deux millions ce qui situe ce film dans les beaux succès de ce genre un peu délaissé.

    Remarquons aussi le succès de la reprise de La flèche et le flambeau. Le film d’aventures de Jacques Tourneur avec Burt Lancaster avait déjà fait une apparition dans le top 30 en plein mois de juillet 1963.

     

    Source : CNC (Fabrice Ferment)

     

    « Top 30 hebdo : 19 mai au 25 mai 1965Top 30 hebdo : 2 juin au 8 juin 1965 »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    cinefilnog94
    Dimanche 4 Juin 2017 à 17:18

    Bonjour Franck

    C'est par un mail de Fabrice que j'ai appris que tu avais pris le relais pour publier les tableaux hebdomadaires des entrées France .

    C'est une excellente initiative de ta part .

    Merci beaucoup pour tous ces chiffres inédits et passionnants !

    Michel

    2
    Dimanche 4 Juin 2017 à 17:36

    Ca fait plaisir de te voir sur le blog Michel. 

    Je pensais que tu avais réussi à trouver l'adresse de ce blog mais elle n'est pas très simple à trouver encore. J'espère qu'elle se popularisera, mais ce n'est pas non plus l'objectif principal à mon sens. 

    Certes, ici tu trouveras peu de choses que tu ne connaisses pas sur Paris et ses salles (c'est un peu ta marotte je crois), mais effectivement il était dommage d'abandonner ce gros travail que Fabrice avait entamé - et qu'il continue avec l'aide de son fidèle ''aide de camp'' Didier.

    Je l'ai convaincu de reprendre la publication, il est d'accord et d'ailleurs il me surveille (lol) et donc voilà, d'ici deux jours tous les tableaux seront remis à jour et les années 1959 à 1965 seront complètes.

    Ensuite seront dévoilées les années 1958 et 1966, certainement de façon concommitente.

    Bonne lecture et au plaisir de te lire.

    Franck. 

      • cinefilnog94
        Dimanche 4 Juin 2017 à 19:05

        Effectivement , j'ai toujours été passionné par les entrées des salles parisiennes ( je suis né à Paris et ai toujours vécu en banlieue ) , mais les entrées France sont tout aussi passionnantes d'autant plus que le nombre de salles et les cumuls des entrées figurent dans les tableaux .

        En se rapprochant des années 70 , on constate que de plus en plus de films sortent simultanément à Paris et dans les grandes villes de province .

        Les années 70 vont voir disparaitre les salles de quartier de Paris et les salles de banlieue au profit des "multi salles " ( Belle Epine , Vélizy , Rosny etc ... )

        Bonne continuation pour ton blog et tous mes remerciements à tes "fournisseurs" de chiffres !

        Michel

    3
    Dimanche 4 Juin 2017 à 20:22

    Moi qui ai grandi à Bordeaux, je peux vous confirmer que le système d'exploitation était le même qu'à Paris. Il y avait une dizaine de salles d'exclusivité dans le centre ville et une quinzaine de salles de quartier réparties dans la ville qui proposaient les films plus tard et à moindre coût. A Nice, Marseille, Lyon, c'était pareil.   

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :