• Top 30 hebdo : 16 avril au 22 avril 1958

    Rang  TITRE Salles Entrées Cumul
     1  LE PONT DE LA RIVIÈRE KWAI 52 242 029 2 509 892
     2  LES MISÉRABLES 79 237 223 2 362 043
     3  LE BAL DES MAUDITS 15 156 783    279 818
     4  LES BIJOUTIERS DU CLAIR DE LUNE 18 134 759    137 441
     5  LES NUITS DE CABIRIA 35 120 911 1 340 712
     6  ASCENSEUR POUR L’ÉCHAFAUD 20 102 547    656 133
     7  CARGAISON BLANCHE 32   97 956    476 763
     8  BONJOUR TRISTESSE 26   83 054    510 215
     9  TAMANGO 36   76 172    999 476
    10  SISSI IMPÉRATRICE 52   70 636 3 573 566
    11  GUERRE ET PAIX 44   67 682 3 411 400
    12  LE TRIPORTEUR 39   63 071 2 364 991
    13  ORGUEIL ET PASSION 25   61 515    716 812
    14  CES DAMES PRÉFÈRENT LE MAMBO 32   60 943    959 471
    15  LE PASSAGER CLANDESTIN 17   58 486    349 544
    16  LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS 13   56 029    994 162
    17  MAIGRET TEND UN PIÈGE 19   53 052    990 061
    18  INCOGNITO 13   52 633    156 994
    19  LA CHATTE  4   52 573      52 573
    20  VIVE LES VACANCES 20   52 530    533 672
    21  UN ROI A NEW-YORK 39   49 711 2 027 818
    22  UNE PARISIENNE 24   48 908 2 038 277
    23  THÉRÈSE ETIENNE 17   48 133    418 516
    24  L'ADIEU AUX ARMES 11   45 040    382 752
    25  LE CHÔMEUR DE CLOCHEMERLE 37   44 644 2 493 491
    26  DRÔLE DE FRIMOUSSE 12   40 177    544 966
    27  C'EST LA FAUTE D'ADAM 21   39 722    415 607
    28  MONTPARNASSE 19  7   39 374      90 909
    29  CHARMANTS GARÇONS 16   37 219    884 338
    30  LONDRES APPELLE POLE NORD 13   36 132    317 267
     

     

     TOTAL TOP 30

     

     

    2 329 644   

     

     

    Malgré ses 79 salles à disposition, Les misérables échouent d’un rien pour le leadership de cette semaine qui reste possession du Pont de la rivière Kwai. Mais cela reste extrêmement serré.

    L’autre film de guerre du moment, Le bal des maudits de Dmytryck, se retrouve propulsé sur le podium avec simplement quinze salles.

    Petit évènement avec la sortie du troisième long-métrage de Roger Vadim Les bijoutiers du clair de lune. Le réalisateur y retrouve Brigitte Bardot qu’il a fait connaître à travers le monde deux ans auparavant. Le film est suffisamment scabreux pour éveiller la curiosité des spectateurs tout émoustillés de retrouver BB dans un rôle taillé sur mesure.

    Autre nouveauté de choix : La chatte d’Henri Decoin qui consacre Françoise Arnoul dans un de ses rôles les plus marquants de sa carrière.

     

    Source : CNC (Fabrice Ferment)

     

    « Top 30 hebdo : 9 avril au 15 avril 1958Top 30 hebdo : 6 avril au 12 avril 1966 »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :