• Top 30 hebdo : 15 octobre au 21 octobre 1958

    Rang TITRE Salles Entrées Cumul
       1  LE PONT DE LA RIVIERE KWAI 62 215 662 6 316 599
       2  LES MISERABLES 90 209 838 4 465 474
       3  MON ONCLE 43 183 692 1 339 496
       4  EN CAS DE MALHEUR 28 172 740    583 204
       5  QUAND PASSENT LES CIGOGNES 30 149 483 1 220 119
       6  LA CHATTE 39 134 362 1 108 509
       7  MAIGRET TEND UN PIEGE 32 121 560 1 897 063
       8  LE BAL DES MAUDITS 27 120 378 1 623 493
       9  LE GORILLE VOUS SALUE BIEN 29 119 573    658 897
     10  UNE VIE 28   88 218    567 570
     11  SISSI FACE A SON DESTIN 25   83 899    649 553
     12  TABARIN 27   83 691    492 414
     13  LE MIROIR A DEUX FACES  5   78 614      78 614
     14  A PIED, A CHEVAL ET EN SPOUTNIK 23   73 897    504 580
     15  LE DICTATEUR 22   65 817 5 620 994
     16  LA VIE A DEUX 16   62 374    489 421
     17  L'EAU VIVE 19   58 315    851 254
     18  LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS 17   54 817 1 557 840
     19  SANS FAMILLE 27   54 334    933 395
     20  BARRAGE CONTRE LE PACIFIQUE 26   51 606    813 573
     21  LE SEPTIEME CIEL 18   50 698    518 518
     22  LA LOI C'EST LA LOI 18   50 315    345 130
     23  LES TRICHEURS  3   48 736      87 594
     24  LES FEMMES SONT MARRANTES 13   47 347    270 513
     25  LE DESORDRE ET LA NUIT 17   47 306    673 947
     26  LONDRES APPELLE POLE NORD 25   46 452 1 048 162
     27  L'ADIEU AUX ARMES 19   46 239 1 170 572
     28  SAYONARA 14   42 775    467 649
     29  SISSI IMPERATRICE 42   42 702 4 511 874
     30  LES BIJOUTIERS DU CLAIR DE LUNE 29   41 640 1 229 048
     

     

     TOTAL TOP 30

     

     

    2 647 080   

     

     

    Le même trio de films domine aussi cette semaine. Néanmoins, Le pont de la rivière Kwai a repris le commandement pour la 24ème fois.

    Le miroir à deux faces d’André Cayatte est la sortie majeure de la semaine. Le film réunit deux monstres du cinéma français Michele Morgan et André Bourvil. L'actrice, au sommet de sa célébrité, apparaît enlaidie pour les besoins du scénario pour mieux resplendir de toute sa beauté par la suite. Quant à Bourvil, ce rôle contre nature lui donne une épaisseur nouvelle et montre qu’il est capable de jouer bien plus que les personnages comiques qu’il incarne souvent à l'écran.

    Arrivée également des tricheurs. Le vétéran Marcel Carné retrouve avec ce film une seconde jeunesse en filmant les jeunes premiers promis à de grandes carrières tels que Jacques Charrier, Terzieff, Belmondo, Pascale Petit, Danny Saval ou Jacques Perrin à travers la rivalité de la bourgeoisie dorée de Saint Germain des Près et celle du 16eme arrondissement.

     

    Source : CNC (Fabrice Ferment)

     

    « Top 30 hebdo : 8 octobre au 14 octobre 1958Top 30 hebdo : 5 octobre au 11 octobre 1966 »
    Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :