• Rang TITRE Salles Entrées Cumul
       1  LE CORNIAUD 62 183 885 2 610 076
       2  GOLDFINGER 48 105 866 2 353 155
       3  LE GENTLEMAN DE COCODY 33   69 345    469 899
       4  JOURNAL D UNE FEMME EN BLANC 17   67 914    147 296
       5  WEEK-END A ZUYDCOOTE 32   64 106 1 899 192
       6  LA ROLLS-ROYCE JAUNE 26   63 689    205 399
       7  MAJOR DUNDEE 24   44 555    365 731
       8  LE MAJORDOME 25   44 396    407 665
       9  LE GRAIN DE SABLE 14   41 970      47 254
     10  LA 317EME SECTION 17   40 990    367 003
     11  LES COPAINS 28   39 332    986 767
     12  LA BONNE OCCASE 21   34 741    548 693
     13  GENGHIS KHAN   6   34 684      34 684
     14  BONS BAISERS DE RUSSIE 28   32 098 2 767 639
     15  ALPHAVILLE 11   31 944      53 428
     16  CENT BRIQUES ET DES TUILES 12   28 473    304 379
     17  LES GORILLES 25   27 294    670 055
     18  FANTOMAS 35   26 591 2 723 078
     19  PAS QUESTION LE SAMEDI 22   26 212 1 103 537
     20  ZORBA LE GREC   9   25 275    245 947
     21  LE VAMPIRE DE DUSSELDORF 14   25 244    213 889
     22  MY FAIR LADY   8   25 001    512 909
     23  LA SEPTIEME AUBE 19   24 629    342 324
     24  ANGELIQUE MARQUISE DES ANGES 34   24 138 2 013 752
     25  STATION 3 : ULTRA SECRET   3   23 847      23 847
     26  LE GENDARME DE SAINT-TROPEZ 46   22 945 3 305 732
     27  MOI ET LES HOMMES DE 40 ANS 13   22 480    155 399
     28  LE CIEL SUR LA TETE 31   21 294    442 587
     29  PAR UN BEAU MATIN D'ETE 24   21 162    812 732
     30  FEU A VOLONTE 11   19 660    129 126
     

     

     TOTAL TOP 30

     

     

    1 263 760  

     

     

    Le corniaud redescend sur terre avec un total hebdomadaire toujours très important mais déjà plus dans la normalité. Le podium ne varie d’ailleurs pas. Goldfinger et Le gentleman de Cocody conservent leurs positions.

    En quatrième position, Le journal d’une femme en blanc est signé Claude Autant-Lara. C’est une chronique sur le parcours personnel et professionnel d’une jeune gynécologue. Marie-Josée Nat qui tourne peu mais qui sait choisir ses films trouve ici l’un de ses rôles les plus marquants. Le démarrage de ce film est très encourageant et il sera à surveiller les semaines suivantes.

    Parlons en deux mots du nouveau film de Jean-Luc Godard. Le parcours du cinéaste de la nouvelle vague est très chaotique côté box-office. Adulé par la critique, ses films reçoivent un écho très contrasté de la part du public. Alphaville qui vient de sortir ne va pas faire mentir ce constat. Néanmoins, le film donne l’opportunité à Eddie Constantine de poursuivre son changement de carrière.

     

    Source : CNC (Fabrice Ferment)

     

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique