• Rang TITRE Salles Entrées Cumul
       1  LES SEPT MERCENAIRES 20 116 790    558 783
       2  LA VERITE 51 114 854 2 914 106
       3  LE CAID 43   95 880 1 438 030
       4  AUSTERLITZ 30   91 919 2 053 281
       5  OS BANDEIRANTES 27   88 979    621 823
       6  LE PASSAGE DU RHIN 39   88 650 2 057 907
       7  LA MENACE 14   74 683      75 219
       8  LE DIALOGUE DES CARMELITES 37   67 288 2 344 675
       9  MEIN KAMPF 31   67 152    858 796
     10  LE PRESIDENT   3   62 335      62 335
     11  CA VA ETRE TA FETE 24   56 492    369 304
     12  LE MILLIARDAIRE 22   55 285    997 287
     13  PIEGE A MINUIT 14   52 708    296 383
     14  IL SUFFIT D'AIMER 39   52 634    945 206
     15  LE CAPITAN 32   49 696 2 684 091
     16  CINQ FEMMES MARQUEES 17   47 776    796 072
     17  CANDIDE 22   44 907    813 229
     18  UN MARTIEN A PARIS 12   44 640    215 620
     19  FORTUNAT 29   43 637 1 354 691
     20  COCAGNE 15   42 211    352 417
     21  VENUS AU VISON   8   38 516    123 024
     22  LA SOURCE   9   37 985    211 038
     23  LES VIEUX DE LA VIEILLE 25   37 332 2 500 670
     24  LE GEANT DE LA VALLEE DES ROIS   4   37 307      37 307
     25  LA VACHE ET LE PRISONNIER 35   37 173 6 248 571
     26  LE GRAND SAM   5   35 716    159 991
     27  TERRAIN VAGUE 27   35 259 1 042 668
     28  TIENS BON LA BARRE, MATELOT 15   34 408    585 681
     29  LES GARCONS 17   33 295    265 901
     30  LE MAITRE DE FORGES 29   32 494 1 305 532
     

     

     TOTAL TOP 30

     

     

    1 718 001   

     

     

     

    Les sept mercenaires reprennent la tête mais sans dominer le classement véritablement. Au côté de Yul Brynner qui sort du triomphe des dix commandements, les spectateurs découvrent de futures stars américaines Steve Mac Queen, Charles Bronson ou James Coburn.

    Derrière, La vérité est toujours là et Austerlitz réapparaît en passant le cap des 2 millions d’entrées. Os Bandeirantes le nouveau film de Marcel Ophuls après le gros succès d’Orfeu Negro semble avoir plus de mal à s’imposer.

    Deux nouveautés intéressantes : La menace de Gérard Oury qui est un drame réunissant Robert Hossein et Marie-José Nat.

    Puis surtout, Le président qui réunit Verneuil aux manettes, Audiard aux dialogues et Gabin en rôle principal. Inutile de dire que cela devrait être un poids lourd du box-office.

     

    Source : CNC (Fabrice Ferment)

    Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique